ACTUALITÉS

TREMPLIN, le 1 octobre 2021 à 2OH au FRAC franche Comté

Les 4 artistes primés échangent sur leurs créations et leurs projets à venir. Le film de June BALTHAZARD mélangeant fiction et documentaire, poésie plastique et réflexions scientifiques conclut la soirée.

Facebook : https://fb.me/e/2wepZc679

La prochaine manifestation TREMPLIN se déroulera le 1 octobre 2021 à 2OH au FRAC Franche-Comté, pour cet événement seront diffusés les 4 films primés et une vidéo de la plasticienne June BALTHAZARD,

Article de Michèle TATU paru dans FACTUEL INFO, 29 Septembre 2021

Extrait de Out de Erik Sémashkin 

Voir ou revoir des films primés sans paillettes

Article par Michèle Tatu | 28 septembre 2021 | Besançon

Les œuvres primées lors du festival Tremplin sont présentées vendredi 1er octobre au FRAC Franche-Comté aux côtés du film « Mass » de June Balthasard. Retour sur un festival né du désir de soutenir les œuvres filmées par de jeunes créateurs régionaux.

Je me souviens. C’était juste après le dernier confinement, le 7 juin précisément au cinéma de l’Espace (les 2 Scènes) à Planoise. C’était un jour d’été, de besoin de culture, de partage d’émotion, de rencontres. J’étais invitée comme membre du jury au festival Tremplin initié par l’association d’ici et d’ailleurs.

En parle-t-on suffisamment de ces associations qui font vibrer les territoires délaissés ?  C’est ce que fait l’association d’ici et d’ailleurs, née en 2008 avec pour objectif de faire découvrir l’environnement, la biodiversité, les cultures du Monde et les sciences aux enfants, aux jeunes et aux adultes. L’association fut pionnière, dans le sens où elle a permis à des habitants des quartiers de Besançon, de découvrir l’art dans une caravane qui se déplaçait devant les immeubles, et ce n’est qu’un exemple parmi les nombreuses activités proposées mêlant la poésie, les arts plastiques et dernièrement l’audiovisuel.

En effet, le festival Tremplin est né du besoin de répondre à l’absence de diffusion des premiers films réalisés par des jeunes gens de la région. Les sélectionner, c’est leur offrir un tremplin pour se faire connaître et leur proposer une projection de leurs oeuvres dans la très belle salle de l’Espace (les 2 Scènes), l’un des plus grands écrans de Besançon.

Un appel à candidature lancé en plein confinement

Pour réaliser ce premier festival, l’association d’ici et ailleurs s’est associée avec les 2 Scènes, le FRAC Franche-Comté (Le Fonds Régional d’Art Contemporain) et l’Aparr (Association des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel en Bourgogne Franche-Comté) unissant l’art contemporain, la vitalité de l’audiovisuel en région et une salle pour la diffusion.

Tout était là. Un appel à candidature lancé en plein confinement. La présence des équipes de films. Le soutien des professionnels de l’audiovisuel. Et pour les spectateurs, le plaisir de découvrir des œuvres d’aujourd’hui réalisées avec les moyens du bord, qui doivent leur existence au désir de jeunes gens soucieux d’explorer la matière cinématographique en s’appropriant les nouveaux outils (vidéo, téléphone, etc.)

Les films vus par le jury l’après-midi étaient présentés le soir, au moment de la remise de prix, lors d’une projection publique gratuite. La séance a fait salle comble avec des spectateurs curieux et de nombreux Planoisiens conviés à cet événement.

Une culture populaire nées dans des ateliers improvisés

Loin des rituels sophistiqués des festivals où le cinéma se met en vitrine avec ses nombreux artifices,  le festival Tremplin soutenu par la Ville de Besançon fut une journée joyeuse redonnant au cinéma ses beaux airs de fêtes (après le confinement) et pour être plus précis, permettant l’accès à une culture populaire nées dans des ateliers improvisés, avec des acteurs non professionnels, du bricolage parfois, et surtout, au-delà du geste de filmer, l’envie pour les lauréats de faire connaître leur propre vision du monde.

Pas de paillettes. Pas de grandiloquence. Juste l’approche dans la nuit cinématographique de la jeune création en devenir.

Outre la possibilité d’assister par la suite à des ateliers de formation, les lauréats de Erik Sémashkin (Out) Chloé Marguerie & Aurélien Deque (Coupez) Candice Tardy (Des plumes sur les cicatrices) et Willy Orr (Caresse) ont obtenu la possibilité d’une nouvelle diffusion au FRAC le 1 er octobre aux côtés du film « Mass » de la plasticienne June Balthasard réalisé avec Pierre Pauze. Le pari est réussi. Les jeunes lauréats peuvent désormais s’emparer des codes cinématographiques et des outils afin de dépasser les premières images et en créent d’autres grâce à un accompagnement technique et artistique. Michèle TATU FACTUEL INFO

Projection vendredi 1er octobre à 20h au FRAC (Projection gratuite avec Pass sanitaire).

https://www.frac-franche-comte.fr/fr/tremplin-festival-de-cinema-dedie-la-jeune-creation

Festival de cinéma


LAURÉATS DE TREMPLIN 2021

OUT – 5:26 

Auteur : Erik Sémashkin 

Lien : https://youtu.be/_1xONwRrVyA 

COUPEZ – 20:00 min 

Auteurs : Chloé Marguerie et Aurélien Deque

Lien : https://drive.google.com/file/d/1fVlwrAYyI_gEq4Q5iS2SJn1YYKJx60w5/view 

DES PLUMES ET DES CICATICES – 19:13 

Auteure : Carmen Cassini : https://www.youtube.com/watch?v=TKV__Id6t-U

CARESSE – 11 :06 

Auteur : Willy ORR

Lien : https://vimeo.com/360989458 MDP : CARESSE2019WO

Le 7 juin 2021

au Théâtre de l’Espace à Besançon

Projet de l’association d’Ici et d’Ailleurs

En collaboration avec Les 2 Scènes Scène Nationale de Besançon

le FRAC Franche-Comté et l’APARR.

Avec le soutien financier de la ville de Besançon

Règlement : https://drive.google.com/file/d/1xzvLPu_BGQncjIP-sgP-tssUfNyqQaAw/view


De Janvier à  juin 2021  : Un projet de Jessica SCRARANELLO avec l’association de l’APF France handicap.

« Ma recette en couleurs »

Jessica Scaranello réalise un travail avec l’Association des Paralysés de France (APF) sous la forme d’un carnet de recettes avec les enfants de 4 à 8 ans présentant un handicap moteur, projet mené enassociation avec leurs familles (6 à 7 familles). Les contacts se sont poursuivis via Internet pendant la période de confinement. Une édition des recettes a été réalisée à une centaine d’exemplaires ; Pour des raisons sanitaires, la conclusion et l’exposition des travaux sont reportées fin 2021, début 2022.




2019-21, Carte  blanche à Alexandre  ROLLA, Graphisme et Typographie : Nicolas BARDEY

L’association d’ici et d’ailleurs fait une proposition de suite à « l’équipée paysagère ». Alexandre ROLLA nous propose de réaliser ce travail autour du plasticien Jean Messagier.

« Dans les volutes et des entrelacs du peintre Jean Messagier, la nature apparaît délirante et outrancière, hirsute, sauvage et punk. La simple description échappe alors au document ou documentaire,   elle devient

pure fiction. Les pâquerettes, tussilages, boutons d’or, sauterelles, la panthère rose, Goldorak, Lady Di, Tiepolo, Mister Magoo, Greta Garbo et Toulouse Lautrec farandolent dans des « décors » aux géographies multiples, irréelles et parfaitement tangibles. La procession défile le long des berges de la rivière, elle suit le cours pour se perdre dans la jungle, une jungle de printemps qui confère des allures tropicales à la paisible vallée du Doubs. « Les fleuves échangent leurs rives », les villes, les villages et les territoires échangent leurs noms, Lougres, Colombier-Fontaine, Baume-Les-Dames, Kuala Lumpur, Bornéo…

Démangeaisons par l’ortie, piqûres de guêpes, les sensations sont électriques. Elles provoquent des hallucinations. Les odeurs et les couleurs agissent comme des produits stupéfiants. D’étranges habitants viennent peupler les prés, le ciel et les forêts. Mille-feuilles tapis dans les sous-bois, radis volants et œufs sur le plat traversent l’azur tels des soucoupes tout droit sorties d’une saga de super héros des années soixante. Le poème s’étire, il flirte avec d’autres genres, bande dessinée, science-fiction.

Après Paysages incertains, paru aux éditions Dernier Télégramme (Limoges), Sur le liseré de commissures, suivi de, Les pays désolés et 50840, respectivement paru et à paraître aux éditions La clé à molette (Montbéliard) qui forment une traversée en trilogie du paysage et de l’écriture, dans l’exploration poétique du récit, de l’essai, du voyage et de l’autobiographie, « l’équipée paysagère » se prolonge.

Elle se propage en empruntant d’autres sentiers et d’autres méandres. Elle s’enivre du parfum des fleurs et des saisons. Elle se métamorphose en suspense poétique ».  Alexandre ROLLA



2020, Projet à venir :  Exposition des projets réalisés à la prison de Besançon au foyer des oiseaux.

les intervenants artistiques : Jessica SCARANELLO, graveuse, Stève SEILER, plasticien/typographe et Pascal MATHIEU, auteur, chanteur, ont réalisé avec les détenus de la prison de Besançon, lors de la saison 2016- 2017, une série de 16 affiches sur le thème des saisons.

2018 EXPOSITION AU FOYER DES OISEAUX


Du 6 au 25 mars 2018 au foyer des oiseaux, 48 rue des Cras à Besançon, L’association d’ici et d’ailleurs propose l’exposition « Les paysages après COURBET ». Vernissage le 6 Mars à partir de 18 heures

Ce projet est né d’une rencontre entre 4 artistes : Thierry BERNARD, photos et vidéos, Pascal LOMBARD, peintures, Alexandre ROLLA, textes, Nicolas BARDEY graphisme, autour de cette question du paysage contemporain.

Qu’est ce qu’un paysage ?

Dans notre société moderne, le thème du paysage suscite beaucoup d’intérêt et de débat, en nous appuyant sur les oeuvres exposées et au regard de celles de Gustave COURBET, nous proposons de récolter la diversité des réponses que peut susciter la lecture d’un paysage. En fonction de sa génération, de sa culture, ou de son lieu de vie…Nous avons tous une idée d’un paysage idéal ou pas.

A l’occasion de cette exposition, Alexandre ROLLA présentera son dernier ouvrage “Sur le liseré des commissures suivi de Les pays désolés”, édition la clé à molette.

Photographies Thierry BERNARD


Vidéos de Thierry BERNARD « J’ai mis mes pas dans les pas de Gustave C », partie 1 et 2


Peintures de Pascal LOMBARD



Exposition « les petits bonheurs » à la MJC de palente à partir du mercredi 25 octobre 2017-2018

Projet artistique réalisé en 2016 pour l’ EHPAD de Pontarlier